NICOLAS DUPLESSIER

Bienvenue sur le site de Nicolas Duplessier

LE NOTEBOOK DE GWEN

14 novembre 2019 https://lenotebookdegwen.com

Quelle bonne surprise! J’ai beaucoup aimé ce livre que j’ai dévore en moins de 24h. Volontairement je n’avais pas relu le résumé pour me plonger dans ce roman sans préjugés et attentes.
J’ai adoré la plume très fraîche, humoristique et cinématographique de Nicolas. J’ai été happée par l’intrigue qui va à 1000 à l’heure

L'article complet : https://lenotebookdegwen.com/2019/11/16/on-nenterre-jamais-le-passe-de-nicolas-duplessier/


Anaïs Serial Lectrice

https://anaisseriallectrice.com/

Un thriller rock ! Un livre court qui se lit d’une traite, un style narratif qui défriserait les anglaises des innocentes et bien rangées petites étudiantes en Lettres sans passer par la case coiffeur.

L'article complet : https://anaisseriallectrice.com/2018/03/18/ete-pourri-a-melun-plage-nicolas-duplessier/


Un K à part

https://unkapart.fr/

Eté pourri se démarque de nombre de premiers romans par une bonne qualité d’écriture.
Point de brouettes d’adverbes en -ment, de phrases-fleuves alambiquées, de dialogues scolaires qui convoquent à tour de bras les dit-il, répondit-elle et autre demanda Machin.
Phrases courtes, percutantes, efficaces. Une bonne dose d’humour acide, mordant, grinçant, cynique ou caustique, au choix (tu peux entourer plusieurs réponses). Bref, un style tonique, la marque de fabrique du roman noir.

L'article complet : https://unkapart.fr/ete-pourri-a-melun-plage-nicolas-duplessier/



Collectif polar : chronique de nuit

https://collectifpolar.com/

Une histoire sombre, un final qui laisse sur le cul ! Ne soyez pas choqué par mon langage en phase avec celui de l’auteur. Le style est vif, mordant, imagé. Des références nombreuses, musicales, télévisuelles… Une écriture avec des envolées d’une poésie intense. Un pur bonheur.

L'article complet : https://collectifpolar.com/2017/07/12/ete-pourri-a-melun-plage-de-nicolas-duplessier/


Les Lymbes des Maux

http://benedictmitchell.over-blog.com/

C'est correct, ça se lit assez facilement. Pour les lecteurs plus exigeants ça manque de quelques petites choses qui seront corrigées avec l'expérience que ne manquera pas de prendre l'auteur.

Si la fin m'a déçue, les personnages ne m'ont pas plus emballée que ça. Heureusement que l'humour était au rendez-vous (bien que parfois un peu trop lourdingue).

On me cite direct du James Ellroy en 4ème de couv' en influence majeure de l'auteur. Pour le côté critique sociale je suis d'accord, pour le côté corruption & Co. aussi, après j'attends de voir son évolution. Assurément, Nicolas Duplessier a un fort potentiel ! La suite, please !

L'article complet : http://benedictmitchell.over-blog.com/2017/02/ete-pourri-a-melun-plage-de-nicolas-duplessier-2016.html


Les lectures de l'oncle Paul

http://leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Entre David Goodis et James Ellroy, vous choisissez qui ?

Si le début me semblait prometteur, la suite pour moi n'a été qu'un véritable fouillis, dans lequel je me suis perdu. Un quelque chose de pas net, de malsain, dans lequel je ne me reconnais pas. Du Ellroy, sans aucun doute.

L'article complet : http://leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/2016/09/nicolas-duplessier-ete-pourri-a-melun-plage.html


Nicolas Duplessier

Qui suis-je ?

J'ai 41 ans, j’habite en Seine-et-Marne. Je n’ai jamais réellement pensé à écrire et ne sais pas si j’écris parce que je sais le faire ou parce que j’ai des histoires à raconter. Plus jeune, je pensais, ou espérais de façon naïve, pouvoir le faire par le cinéma. J’ai toujours rêvé de devenir réalisateur, de créer des films. Le cinéaste Guillaume Nicloux a dit une fois qu’il s’était tourné vers l’écriture, avant de faire du cinéma, car il voulait raconter des histoires et que cela coutait moins cher d’écrire un livre que de réaliser un film. Cela fait écho à ma propre expérience.


Visite guidée


Facebook



Follow Me